Préparation mentale

A la découverte de ses défis et sentinelles intérieures

pour une action fluide

La préparation mentale est le « pendant » de la préparation physique. Elle nous permet de garder « notre assiette », notre équilibre face à l’imprévu et dans la prise de risque. Dans notre monde complexe, la préparation mentale, discipline de la connaissance, de l’acceptation et de l’amélioration de soi, est pertinente, car elle est au service d’une action calme, déterminée, assumée.

Se mettre dans l’état d’esprit souhaité le jour « J »

Pour la plupart des sportifs, il est clair que, à compétences techniques égales, c’est le mental qui fait la différence. Le sportif progresse grâce à la qualité de son entraînement, et se lance dans l’action, après un échauffement. Le professionnel qui sait l’importance de l’état d’esprit avant l’action sera intéressé par la pratique de la préparation mentale.

Se préparer à ses propres défis

Est un défi pour chacun ce qui représente un enjeu pour soi. Dans le monde artistique, ou de  l’entreprise, les situations-défis sont nombreuses : concours, événements, décisions, événements,… Et pourtant, en tant que dirigeant, manager, commercial, musicien, danseur, responsable, on s’interroge peu sur les enjeux perçus dans telle ou telle situation. Le plus souvent, c’est après-coup, après s’être « vu réagir », qu’on réalise qu’on a été pris par l’enjeu, dans l’émotion…

Laure Rosenstiel en Auvergne Rhône-Alpes

Maître Auxiliaire EPS (Education Physique et Sportive) – Maîtrise S.T.A.P.S 1985

Coach expert Méthode Target, certifiée en 2021

Accompagnement à la préparation de concours, examens d’étudiants

Entraînement à la visualisation et à la concentration en groupe

Accompagnement individuel de managers,  professionnels

Membre de l’équipe de coachs pour le suivi des étudiants du DU préparation mentale de Dijon

Un aperçu de « attaquer fort et juste »

Un responsable commercial, disons Paul, s’apprête, à présenter les services et prestations de son entreprise, devant des clients potentiels, lors d’un événement, au côté de concurrents,  qui feront le même exercice. Il en parle comme une action qui fait partie de ses attributions habituelles. Pourtant, il détaille la quantité de travail que lui demande cette situation, pour être « inattaquable » sur la connaissance de ses dossiers. Il focalise exclusivement sur les aspects techniques de son intervention (qui sont absolument nécessaires).

J’oriente l’échange vers les heures qui précèdent l’événement : il a 2h30 de trajet, en voiture. Sur place, il va voir des clients, des prospects lors d’un buffet pendant 1h à 1h30. Puis lors de la conférence, à côté des concurrents (en tout cas il le suppose), il attendra son tour pour parler. Il aura entre 20 à 30 minutes de présentation. Les personnes qui le souhaiteront pourront le questionner,  lors de la pause qui suivra.

Au fur et à mesure qu’il me raconte le déroulement, il  s’y voit, s’y projette et laisse venir ses enjeux : « Dans la voiture, j’ai le temps de stresser ! », « je vais me passer en  revue si j’ai bien tout dans ma tête », « j’ai peur d’oublier, d’avoir un trou de mémoire »(…) « Avant la conférence, c’est important aussi ; les clients seront au buffet, et il faudra que je sois suffisamment détendu pour être naturel, discuter… Je risque d’être crispé, trop préoccupé par la conférence » (…) « En attendant de prendre la parole, pendant la conférence, si un concurrent est vraiment bon, ça peut m’angoisser »,  mais si un concurrent est moyen ou mauvais, je risque d’être trop euphorique et ça, ça peut me déconcentrer ! Il m’est déjà arrivé d’être « trop confiant » et de perdre mes moyens à la 1ère question. »

Grâce à ces éléments, Paul, sait mieux ce qu’il craint, mais aussi ce qu’il souhaite vivre, dans quel état d’esprit il souhaite être : capable de profiter du trajet pour prendre soin de la confiance qu’il a de sa maîtrise technique des dossiers, détendu et heureux de retrouver ou rencontrer des clients et d’échanger avec eux, curieux de savoir où ils en sont, puis concentré sur son action à venir (la structure de son discours, l’écoute des clients,…) et non sur celle de ses concurrents.

Le projet de Paul pour ce défi est clair . Nous pouvons travailler sur sa préparation !

A qui s’adressent nos accompagnements de préparation mentale ?

 Pour être dans l’état mental recherché le jour « J » :

. Dirigeant, manager, responsable, collaborateur (négociation, imprévu, charge mentale, stress, réunion, conflit…)

. Sportifs, comédiens/ acteurs, musiciens, danseurs…(compétition, spectacle, concert, tournage…)

. Etudiants (examen, concours, soutenance orale…)

Bref, toutes les personnes en situation de défi qui sont prêtes à s’engager avec rigueur dans ce protocole : pour préparer un concours, un examen, des situations de recrutement, des performances artistiques (concert, spectacle…) ou autres (conférences)…

Sur quoi portent nos accompagnements de préparation mentale ?

Faire son Diagnostic et identifier ses zones de routine, panique…

Mobiliser son énergie, faire avec l’énergie présente : appendre à se relâcher « sur commande »

Identifier ses sentinelles émotionnelles, « retourner le télescope » pour passer d’un état mental négatif à positif

Atteindre la fluidité et être capable de s’y maintenir

S’entraîner à la visualisation pour être prêt, travailler sa concentration dans l’action, travailler son estime de soi, facteur de motivation…